Flux RSS

Monte Le Son #2: L’histoire du Fabulissime Foals

Publié le

Attention,

Une météorite musicale de grande envergure m’oblige à modifier le contenu initialement prévu pour ce second Monte Le Son. La collision avec votre système auditif est imminente et les risques sont importants: hochements de tête non contrôlés, hystérie et perte de connaissance sont à envisager.

Collision dans 3…2…1…


Il y a quelques jours, j’ai appris que Foals sortirait sont troisième album le 11 Février 2013 et depuis, je suis aussi impatient qu’un enfant à 6h du matin le jour de Noël. Rien que de part son nom, Holy Fire donne à penser que ce troisième opus va être aussi monstrueux que les deux premiers. Et en guise de premier chocolat du calendrier de l’Avant, le groupe a mis en ligne hier soir Inhaler que j’ai dévoré sans autre forme de procès !
Pour comprendre mon excitation actuelle, je m’en vais vous conter « L’histoire du Fabulissime Foals » :

En 2008 l’Angleterre est ravagée par une maladie Radio-transmissible: la musique-de-mauvais-goût-ite aiguë.
Yannis, Edwin, Jack, Jimmy et Walter, cinq petits anglais d’Oxford décident alors de faire un album thérapeutique pour guérir nos voisins d’outre-manche. Ainsi est né Antidotes, un album aux sonorités Math-Rock, complètement barré, mais terriblement addictif à cause de certains composants comme le Cassius, le Two steps twice ou le French Open.

Deux ans plus tard, l’Angleterre tombe sous le joug de la terrible sorcière Lady Gaga et de son chant destructeur, qui re-déclencha une épidémie de musique-de-mauvais-goût-ite aiguë. Les cinq joyeux compères décidèrent alors de faire une petite piqûre de rappel à la population anglaise avec leur album Total Life Forever, un concentré de médecine douce, avec des sons plus mélancoliques, plus pop, plus ronds et de très bon ingrédients: du Black Gold, du Blue Blood, un peu d’After Glow, une pincée de Spanish Sahara et un soupçon de Miami. La sorcière Lady Gaga, qui venait de se faire botter les fesses, se dit qu’il valait mieux abandonner et retourner à son train-train quotidien.

Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Ils prirent une retraite méritée, Sex, Drug & Math-Rock’n Roll !!!

Publicités

À propos de guitspapers

I'm nobody, you know

"

  1. Merci pour la visite, bien apprécié!! J’attends de te lire. À bientôt!

    Réponse
    • Comme je ne suis pas actif ces temps-ci j’ai fait en sorte de recevoir tes articles par mail 😉
      Pour l’instant mon emploi du temps est plutôt chargé, mais une fois reposé, je vais reprendre en main mon début de blog et diversifier mes sujets (musique, informatique, développement durable, musique, philosophie…), j’ai plein d’idées en tête !
      Au plaisir de te lire aussi !

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :